L’âge du père influe sur certains gènes de l’autisme

Classé dans : Recherches | 0
De nouvelles mutations sont présentes chez 14 % des enfants autistes.

 

Il s’agit d’une découverte qui pourrait expliquer pourquoi l’autisme semble plus fréquent lorsque le père est âgé. On sait en effet qu’un père dans sa quarantaine a six fois plus de risque d’avoir un enfant autiste qu’un père âgé d’une vingtaine d’années, mais on ignorait jusque-là pourquoi.

Trois équipes de recherche, l’une du Harvard-MIT Broad Institute, la seconde de l’université de Yale et la troisième de l’université de Washington ont publié leurs travaux simultanément le 4 avril dans l’édition online de la prestigieuse revue internationale Nature.

Les résultats, basés sur l’analyse d’une partie importante (codante) du génome de 549 familles, vont dans le même sens: des mutations de novo (spontanées), c’est-à-dire qui n’existaient pas chez les parents, pourraient expliquer jusqu’à 15 % des cas d’autismes de ces familles. Par ailleurs, un enfant porteur de ces mutations a un risque d’autisme multiplié par 5 à 20. Enfin, ces mutations semblent d’autant plus fréquentes que le père a un âge avancé au moment de la conception.

Pour Bertrand Jordan, biologiste moléculaire réputé, auteur en janvier dernier d’un livre entièrement consacré au sujet (Autisme, le gène introuvable), l’autisme est à l’évidence une maladie avec une forte part génétique: «Les études faites chez les jumeaux le confirment: la concordance (quand un enfant est atteint, l’autre l’est aussi, NDLR) oscille entre 60 % et 90 % pour les vrais jumeaux qui ont exactement les mêmes gènes, alors qu’elle n’est plus que d’environ 10 % pour les faux jumeaux.» Ce qui n’empêche pas à l’environnement de jouer un rôle également. Les recherches sont d’ailleurs intenses sur le développement du cerveau du fœtus

 

Lire l’articele complet sur sante.lefigaro.fr (2012)

document

Voir aussi: L’âge des pères aussi influe sur la santé des bébés (figaro santé 2014)

Lire les dernières publications sources:

 

Laisser un commentaire